05 56 12 14 40

05 56 12 14 40

Compression du nerf ulnaire

 

 

 

Définition

La compression du nerf ulnaire au coude représente la deuxième cause de compression nerveuse la plus fréquente après le syndrome du canal carpien.
Les symptômes typiques sont des engourdissements et des picotements de l’annulaire et du petit doigt.
Cette compression peut être à l’origine d’un manque de force, et peut dans des formes très évoluées aboutir à une griffe des deux derniers doigts.
Typiquement, le début est progressif commençant par un engourdissement à recrudescence nocturne.

 

 

Circonstances de survenues

Cette compression est favorisée par toute cause aboutissant à une augmentation de pression exercée sur le nerf ulnaire.
Il existe des causes clairement identifiées comme l’arthrose du coude ou une arthrite inflammatoire.
Des fractures peuvent également exposer le nerf ulnaire.
Des anomalies musculaires peuvent parfois se rencontrer et être à l’origine de la compression.
Cependant, dans la majorité des cas, aucun facteur n’est clairement identifié.

 

 

Diagnostic d'une compression du nerf ulnaire

Le diagnostic de compression du nerf ulnaire repose d’abord sur un interrogatoire précis recherchant à évaluer l’origine de l’engourdissement des quatrième et cinquième rayons, leur durée d’évolution et l’association possible à un manque de force.
L’interrogatoire guidera l’examen clinique.
Des tests cliniques permettent d’évaluer précisément la sensibilité des doigts sous la dépendance du nerf ulnaire.
D’autres tests permettent d’objectiver le manque de force.
L’examen para clinique indispensable reste l’électromyogramme.
Cet examen confirmera le diagnostic formellement.

 

Intervention chirurgicale de la compression du nerf ulnaire