05 56 12 14 40

05 56 12 14 40

Conflit sous acromial

 

 

 

Conflit sous acromial de l'épaule : diagnostic

Le rebord osseux que l’on palpe au dessus de la tête de l’humérus est une partie de l’omoplate que l’on appelle acromion. Celui-ci peut devenir agressif pour les tendons de la coiffe lorsque se développe une excroissance osseuse en forme de bec de perroquet (entésophyte). Le frottement de l’acromion sur les tendons de la coiffe provoque alors une inflammation douloureuse de la bourse qui les entoure (conflit sous acromial).

 

 

L’examen clinique retrouve un accrochage douloureux lorsque le trochiter de l’humérus entre en contact avec l’acromion.
Il peut être sensibilisé par un test infiltratif (infiltration dans la bourse sous acromiale).
Les radiographies sont indispensables pour caractériser la forme de l’acromion.

 

 

Conflit sous acromial de l'épaule : traitement

Les infiltrations et la rééducation n’ont pas permis de soulager durablement les douleurs d’épaule.
Votre chirurgien peut être amené à vous proposer une intervention.
Cette intervention a deux buts :
Supprimer le conflit sous acromial en aplanissant l’acromion (faire disparaître le bec de perroquet).
Vérifier l’état des tendons de la coiffe des rotateurs.
Vous serez allongé sur le côté pendant l’intervention, qui dure environ 30 minutes.
L’intervention se déroule sous arthroscopie, au moyen d’une fibre optique qui pénètre dans l’épaule. Deux petites ouvertures (de moins de 1 cm) permettent le passage d’un câble optique et d’une fraise motorisée pour aplanir l’acromion.
L’épaule opérée sera immobilisée dans une attelle dès la fin de l’opération pour 15 jours. La rééducation post-opératoire est débutée dès le lendemain de l’intervention.