05 56 12 14 40

05 56 12 14 40

Prothèses de l'épaule

 

 

 

Les prothèses totales d’épaule sont constituées de deux pièces : une tige métallique enfouie dans l’humérus et une pièce glénoïdienne, fixée dans l’omoplate.

 

 

La prothèse anatomique de l'épaule

Cherchant à reproduire l’anatomie de l’épaule, l’extrémité métallique de la pièce humérale remplace le cartilage articulaire huméral. Cette boule s’articule avec la pièce glénoïdienne en polyéthylène, dont la forme est proche de la glène native.
Cette prothèse anatomique ne pourra permettre une restitution du mouvement que si les muscles et les tendons de la coiffe des rotateurs son en bon état (biomécanique d’une prothèse inversée).

 

La prothèse inversée de l'épaule

Lorsqu’il existe une rupture importante et irréparable de la coiffe des rotateurs associée à une arthrose de l’épaule, la mise en place d’une prothèse anatomique de permet pas de récupérer la mobilité de l’épaule. On peut alors opter pour une prothèse totale inversée qui stabilise l’humérus en face de la glène en articulant une cupule humérale avec une sphère fixée sur l’omoplate.

 

Après l’intervention, l’épaule sera immobilisée 21 jours dans une attelle, le protocole de rééducation interviendra dès le 1er jour post-opératoire.
Voir le protocole pour une prothèse anatomique ou une prothèse inversée.

 

Découvrez la technique d’implantation d’une prothèse totale d’épaule inversée en vidéo ici

 

Retrouvez la biomécanique d’une prothèse d’épaule inversée ici